fbpx

Etude de cas : création de l’identité visuelle d’Estelle de ELCM

Aujourd’hui, j’avais envie de créer un nouveau type d’article : l’étude de cas. Le principe est simple, je te partage les coulisses d’un projet client. Pour cette première, j’ai choisi de te parler de la création du logo d’Estelle de ELCM, community manager pour les femmes dans les domaines de la beauté et de l’esthétique.

Etape 1: Définir l’univers graphique

Pour débuter la collaboration avec Estelle, je lui ai envoyé un questionnaire à remplir pour me permettre de mieux cerner ses besoins, ses attentes, à qui elle s’adresse, quel message elle veut renvoyer avec son identité visuelle… Bref, avec ce questionnaire, je m’imprègne de l’activité et des envies d’Estelle.

Et ensuite je lui ai aussi demandé de regrouper des éléments qu’elle aime : des photos, des logos, des typographies, des couleurs… Ce choix me permet vraiment de comprendre quels univers graphiques elle aime et me permet de m’inspirer pour la création de son propre univers.

Une fois que j’ai analysé tout ça, j’en ressors des mots-clés qui vont m’orienter vers telle ou telle couleur ou univers. Je fais donc des recherches de visuels, de logos… (en fait je fais le même travail qu’a fait Estelle en amont mais plus centré sur son activité).

Après un tri final, je regroupe tous les éléments dans ce que l’on appelle un moodboard (une planche d’ambiance en français). Je fais 2 propositions à Estelle en expliquant mes choix.

Moodboard validé
Moodboard refusé

Etape 2 : La recherche de pistes graphiques

Une fois qu’Estelle m’a validé son moodboard, j’ai une idée plus précise de l’univers vers lequel je vais tendre. Le choix des couleurs me sera utile un peu plus tard, tu verras.

Je passe donc au croquis de tout ce qui me passe par la tête. Pour ça, je reprends tous les mots-clés que j’avais sorti du questionnaire et des éléments qu’Estelle avait choisis. Je fais des recherches sur des symboles, des types de logos bref sur tout ce qui peut être utilisé.

Dans les images ci-dessous, tu peux voir des essais que j’ai réalisés pour trouver des pistes de logos à proposer à Estelle (sachant que je fais toujours 3 propositions de logos).

Recherches de pistes graphiques
Recherches de pistes graphiques

Quand je recherche des pistes, je retranscris tout ce qui me passe par la tête. L’idée est d’avoir un certain nombre de pistes pour ensuite faire les 3 choix qui nous semblent les plus pertinents.

Je travaille ces pistes en noir et blanc pour ne pas être influencée par les couleurs. Ça permet de mieux se concentrer sur l’identité du logo, sur l’esthétique.

Et du coup, quand je travaille un logo, je travaille sur les symboles bien sûr (quand il y en a un) mais c’est aussi à ce moment-là que je choisis les typographies (soit la combinaison des 2 typographies soit la typographie principale et je cherche ensuite la typographie secondaire).

Etape 3 : La proposition de logo

Quand j’ai épuisé toutes les idées que j’ai dans mon cerveau, je sélectionne 3 logos qui me semblent cohérents avec l’activité et les envies d’Estelle.

Et ensuite je les retravaille pour qu’ils soient « présentables » et qu’Estelle puisse s’en imprégner et faire son choix définitif parmi les 3 propositions.

Lorsque je propose les 3 logos, je rédige un document PDF d’une dizaine de page avec, pour chaque proposition :

  • le logo en couleur, en petite taille, en niveaux de gris et en blanc
  • la mise en situation sur des cartes de visite ou autres supports de communication

Voilà donc les 3 propositions de logos que j’ai faites à Estelle :

Proposition 1 – Refusée
Proposition 2 – Refusée
Proposition 3 – Validée

Comme tu le vois dans les légendes, Estelle a donc choisi la 3ème proposition.

Une fois le choix fait, il arrive que la cliente me demande de faire quelques petites modifications. Ce peut être, par exemple, un changement de typographie. Ici, Estelle a directement validé le logo sans demander de modifications (c’est très rare, mais ça arrive).

Etape 4 : Les déclinaisons

Dès que le logo définitif est choisi, je m’occupe de créer des déclinaisons (si tu ne sais pas ce que sont les déclinaisons, je t’invite à lire mon article Pourquoi décliner son logo ?). Il est important que le logo puisse s’adapter à tous les supports, que ce soit sur papier ou sur le web. Du coup, on va travailler sur des adaptations du logo.

Pour le logo d’Estelle, je lui ai transmis le logo sans baseline (sans le slogan « Community management ») mais aussi les parties « El » et « Cm » séparées car elles correspondent respectivement à son nom et prénom et à son métier. Je lui ai aussi envoyé la baseline toute seule.

Bien sûr, toutes ses déclinaisons ont été faites dans chacune des couleurs qui ont été choisies. Ainsi, Estelle pourra varier les éléments tout en respectant une harmonie visuelle grâce aux couleurs de son identité visuelle.

Le texte seul
La baseline seule
Les initiales d’Estelle seules
Les initiales du métier d’Estelle seules

Etape 5 : La création des pictogrammes

Dans le pack Envol, spécialement dédié à l’identité visuelle, je propose la création de 5 pictogrammes (petites icônes). Ils peuvent servir, par exemple, pour les stories à la une sur Instagram ou encore sur un site internet.

Dans le cas d’Estelle, je devais créer 5 pictogrammes pour les stories à la une (aussi appelées highlights) de son compte Instagram :

  • Qui suis-je ?
  • Mes offres
  • Les nouveautés d’Instagram
  • La Foire Aux Questions
  • Les témoignages clients

Le but était bien évidemment que ces pictogrammes s’accordent avec tout l’univers visuel que l’on a créé auparavant.

Voici donc les pictogrammes créés :

Pictogrammes

Etape 6 : La création du brandboard

Le brandboard, pour rappel, c’est un document d’une seule page qui récapitule l’ensemble des éléments qui composent l’identité visuelle. En fait, on peut considérer le brandboard comme une mini charte graphique.

Du coup, pour Estelle, j’ai récapitulé dans son brandboard :

  • le logo avec quelques déclinaisons
  • les pictogrammes
  • les typographies utilisées
  • les codes couleurs

Ainsi, à chaque fois qu’Estelle créera un support de communication ou un visuel, elle se servira de son brandboard pour respecter une cohérence visuelle.

Le brandboard

Voilà pour cette étude de cas. J’espère que ça t’a permis de mieux comprendre le processus de création d’une identité visuelle. Si jamais tu as besoin d’aide pour créer la tienne, n’hésite pas aller consulter mes prestations ou à réserver un appel découverte (totalement gratuit et sans engagement).

📌 Enregistre cet article sur ton compte Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Blog

A propos

Contact

Portfolio

Services

Le site :

Les réseaux :

2 newsletters par mois dans lesquelles je te donne des conseils, des astuces, des avants-premières, etc...

S'abonner :

S'inscrire ⤐