fbpx

A la rencontre de : Fun in museum

Aujourd’hui, c’est Claire de Fun in museum qui nous parle de son parcours.

C’est parti pour l’interview

Peux-tu te présenter ?

Je suis Claire, j’ai 35 ans et j’habite Roubaix, au cœur de la Sillicon Valley lilloise. Mon métier c’est d’imaginer les expos du 21° siècle et d’inventer des équipements culturels. Je définis l’histoire qu’on va y raconter, l’expérience qu’on va y vivre (c’est être muséographe) et la mise en scène (c’est être scénographe).

On me dit : pétillante, afolette (adult fan of Lego) et  « eye of the tiger » (une main de fer dans un gant de velours) !

Quel a été ton parcours avant de lancer ton entreprise ?

Je suis historienne de l’art et muséologue de formation, « la science des musées ». Je suis spécialiste des expos ludiques, immersives et spectaculaires, depuis ma thèse sur le rapprochement entre les musées et les parcs d’attractions ou à thème. Mickey est mon ami 😀.

J’ai commencé ma carrière dans des musées d’art moderne et contemporain où j’y montais des expositions. J’y ai vécu des têtes à têtes magiques avec des chefs-d’œuvre, munies de mes petits gants blancs de conservation !

Quand as-tu décidé de te lancer ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ?

En 2015, j’avais envie de proposer un musée plus fou et surprenant où les publics apprennent en s’amusant et sont « spect’acteurs » ©. Je souhaitais réinventer ces lieux où le chut est encore présent, où l’on avance à pas de loup, où l’on ne s’amuse pas, où l’on ne vit pas une aventure. Je voulais militer pour un musée plus humain, plus accessible où toutes les générations s’y retrouvent, où le corps, le cœur et l’esprit sont sollicités.

J’avais aussi envie de devenir mon propre patron, une mumpreneur. J’aspirai de travailler avec une liberté d’inspiration, de création, d’innovation totale. J’avais envie de folie, de fun !

Pourquoi le nom de Fun in museum ?

Le nom de mon entreprise est ma promesse, ma vision des musées. Je la défends au quotidien auprès de mes clients, des élus, des institutions, des étudiants sur les bancs de la fac. Mon nouveau slogan depuis cette rentrée 2020 assoit mon concept : « soyez waouh, pimpez vos expos ! ».

Peux-tu expliquer rapidement ce que tu proposes comme prestations ? Et à qui t’adresses-tu ?

Je crée des expos et des musées, du storytelling au design. Je les rénove aussi (j’ai inventé le « museum staging » !), je les « ludifie » : du scénario de visite aux plans d’aménagement, jusqu’à la rédaction des cahiers des charges et le suivi de réalisation. J’assure toute la chaîne opérationnelle d’un projet, le fond ET la forme.

Mes clients ? Des entreprises, des institutions et des collectivités territoriales.

Où ? En France et dans l’Océan Indien principalement. Et ailleurs, à l’international, au fil des opportunités !

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Ce que je préfère, c’est surprendre par la différence : trouver LE concept qui permettra à mon client d’être inédit et waouh, en accord avec le contexte économique, concurrentiel, humain et territorial de son projet. J’aime les écouter avec bienveillance, les aider à réussir, en faisant de leurs peurs et contraintes, des forces. C’est souvent là que se trouve la pépite pour innover et être unique. Je respecte toujours le cahier des charges initial mais j’essaie de les faire voir plus loin, d’un autre œil (du tigre !).

As-tu d’autres projets pour ta marque ?

Ma nouvelle aventure rime avec certification Lego serious Play®. Dès cette rentrée, j’anime en tant que facilitatrice des ateliers d’intelligence collective avec cette méthode originale qui consiste à résoudre les problèmes et innover grâce à ces célèbres briques. Ils s’adressent à tous : institutions, entreprises de toutes tailles, associations… C’est parfois plus simple de s’exprimer avec ses mains pour trouver la solution !

Si tu avais un conseil à donner à une personne qui souhaite faire la même chose que toi, quel serait-il ?

Être capable d’allier la créativité et la technique. Garder les pieds sur terre avec le sérieux des chiffrages, des cahiers des charges… tout en se permettant une part de rêve et des yeux qui pétillent ; les siens, ceux des porteurs de projets, ceux des visiteurs.

Voilà pour cette jolie interview. Je remercie énormément Claire d’avoir accepter de jouer le jeu des questions réponses.

Si tu veux découvrir davantage l’univers de Claire, voici quelques liens 😉  :

Le site internet de Fun in Museum

Le book de ses projets

Le lien vers sa newsletter

Le compte Instagram

A la rencontre de : Fun in museum
📌 Enregistre cette interview sur ton compte Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Blog

A propos

Contact

Portfolio

Services

Le site :

Les réseaux :

2 newsletters par mois dans lesquelles je te donne des conseils, des astuces, des avants-premières, etc...

S'abonner :

S'inscrire ⤐